nov

09

L’internet des objets partie 3

Posted by : Alessandri Olivier | On : 9 novembre 2012

Pour continuer sur les objets connectés qui montrent également une accélération dans leurs apparitions en  ce moment,  je vous présentent la voiture sans chauffeur de Google.

La voiture sans chauffeur mais à quoi cela peut bien servir? 1ère question que je me suis posée.

  • Imaginez que lorsque vous sortez de chez vous vous vous placez à l’arrière et que celle-ci vous amène au travail mais en passant par la meilleure route.
  • Imaginez que lorsque vous sortez du travail elle passe chercher vos enfants avant de vous ramener chez vous.
  • Imaginez l’amélioration du quotidien pour un mal voyant !

 

L’intérêt est également dans le fait que vous pouvez faire autre chose que de conduire car vous perdez finalement plus de temps à conduire.

L’autre intérêt est la réduction des accidents dues à des erreurs humaines ou à une personne qui traverse les passages piétons et que vous n’avez pas le temps d’éviter,… Mais aussi une optimisation des dépenses de carburants, une optimisation des routes et autoroutes à fort encombrements.

Vidéo 1

Il faut savoir que Google a déjà parcouru avec ces voitures plus de 300 000 km et que certains états américains ont donnés l’autorisation de les utiliser. D’après Google les 1ères mise en circulation au grand public seront en 2015. J’entend déjà nos chercheurs français dire mais nous cela fait longtemps que l’on est au point mais qu’attendez vous, cela un fort intérêt.

Vidéo 2

références d’articles

http://www.industrie.com/it/google-500-000-km-en-voiture-sans-conducteur.13587

http://www.lemonde.fr/technologies/video/2012/05/09/google-lance-la-voiture-sans-chauffeur_1698400_651865.html

http://www.abondance.com/actualites/20120927-11902-les-voitures-sans-chauffeur-de-google-commercialisees-dici-5-ans.html

https://www.youtube.com/watch?NR=1&v=YXylqtEQ0tk&feature=endscreen

Comment (1)

  1. cmanidren said on 28-11-2012
    Ou alors un autre intérêt, dormir dans la voiture avant d’arriver au boulot si on est toujours fatigué :D
    Plus sérieusement, Un des plus grand intérêt à la conduite automatique comme souligné serait d’optimiser la consommation de carburant et aussi les consommations de CO² dans l’atmosphère. Ce qui est généralement plus automatisé est souvent plus optimisé…

    Le plus grand problème à mon sens pour la conduite automatique n’est pas en soit le reconnaissance des panneaux et autres repères, ce serait surtout la réaction du système face aux humains.
    Je m’explique. La conduite humaine est loin d’être parfaite, certains mettent le clignotant pour tourner, d’autres non c’est pareil aussi dans le cas des priorité à droite par exemple.

    Dans le cas où un être humain fait une erreur qui peut se solder par un éventuel risque d’accident, comment va réagir la machine ?

    Prenons un autre cas plus complexe : les possibles bouchons pouvant amener à une cessation de priorité de la part d’un usager pour faire avancer le traffic. Dans la pratique, cela se traduit par une initiative de la part du conducteur via un signe de la main indiquant son souhait de céder sa position prioritaire. La machine a-t-elle la capacité à percevoir cette indication à travers la vitre du véhicule ?

    La circulation d’un ensemble de véhicules automatisés n’est pas un problème, dans la plupart des cas c’est résolvable de manière théorique mais ce serait plus d’inquiétant dans la mesure où on est dans un environnement hétérogène incluant des conducteurs humains et des véhicules à pilotage automatique.
    Ce scénario serait inévitable dans le sens où certains refuseraient d’abandonner totalement la conduite sur route. Après tout, la conduite est aussi un métier ainsi qu’un sport…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partly powered by CleverPlugins.com